Les acteurs de la recherche de la vie extra-terrestre

       Depuis toujours, enfin presque, l’idée que nous ne sommes pas seuls dans l’Univers est présente dans l’esprit collectif, mais ce n’est que très récemment que des organismes y consacrent toute ou une partie de leur énergie. Le premier est le SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) ou en Français, Recherche d’Intelligences Extra-Terrestres, il est créé au début des années 1960 et regroupe de nombreux projets dont le but est de détecter les signaux qu’une intelligence extra-terrestre pourrait émettre volontairement ou non. Deux célèbres scientifiques se démarquent au sein du SETI : Frank Drake, à l’origine du projet Ozma, première tentative de détection de signaux extra-terrestres, et de l’équation de Drake ; et Carl Sagan, à l’origine du  SETI.

Images

       Aujourd’hui le SETI est devenu l’institut SETI, un organisme à but non lucratif  dont la mission est d’explorer, comprendre et expliquer, la  nature et l’origine de la vie dans l’Univers. Il est divisé en trois principaux centres : le Carl Sagan Center pour la recherche, nommé en l’honneur  de Carl Sagan, un centre universitaire et un centre de communication avec le public, qui produit des émissions de vulgarisations scientifiques.    Le Carl Sagan Center est lui-même subdivisé en plusieurs divisions de recherche : l’astronomie, l’astrophysique, l’astrobiologie, le climat et les  sciences de la Terre, l’exploration planétaire et la recherche de communication extra-terrestre.

       Il travaille souvent en collaboration avec la NASA (National Aeronautics and Space Administration), l’agence gouvernementale américaine,  responsable du programme spatial civil des Etats-Unis. Elle est à l’origine de la conquête spatiale et de la recherche de la vie dans le Système Solaire : sur Mars ou sur la Lune grâce à l’envoi de sondes (Viking : Mars), de satellites artificiels (Mariner : Mars), ou de rovers mobiles au sol (Spirit et Opportunity : Mars).

Telechargement

       En parallèle, des projets "indépendants" mais dirigés par des grands noms de la recherche spatiale se développent, comme le projet Breakthrough Starshot qui a pour ambition d'envoyer des sondes ultra-légères (environ 2 grammes) qui se déplaceront à 20% de la vitesse de la lumière à destination du système Alpha du Centaure pour prendre des clichés des exoplanètes les plus proches de notre planète bleue, dont Proxima b. Selon ses directeurs, dont Stephen Hawking fait partie, le projet prendra environ 20 années de développement et les sondes mettront environ 20 ans à arriver aux alentours de Proxima b et les données mettront environ 5 ans à nous parvenir. Nous pouvons donc espérer avoir des résultats dans moins de 50 ans.

Index
×