L'équation de Drake

       L’équation de Drake est suggérée par l’astronome Frank Drake en 1961. Elle permet d’estimer le nombre potentiel de civilisations extraterrestres dans notre Galaxie avec qui nous pourrions entrer en contact. Elle se note ainsi :

Equation de drake

       Le but pour les scientifiques est de déterminer séparément tous ses facteurs :

-N   est le nombre de civilisations extra-terrestres dans notre Galaxie avec qui nous pourrions entrer en contact ;

-R*  est le nombre d’étoiles en formation par an dans notre Galaxie : 10 étoiles par an ;

-fp   est la fraction de ces étoiles possédant des planètes : 0,1 ;

-ne   est le nombre moyen de planètes potentiellement propices à la vie par étoile : 0,1 ;

-fl   est la fraction de ces planètes sur lesquelles la vie apparaît effectivement ;

-fi   est la fraction de ces planètes sur lesquelles apparaît une vie intelligente ;

-fc   est la fraction de ces planètes sur dont les êtres son capables et désireux de communiquer ;

-L   est la durée de vie moyenne d’une civilisation, en années.

       Aujourd’hui, seuls les trois premiers termes de l’équation sont connus, ce qui montre bel et bien la complexité du sujet abordé et aussi à quel point on est loin de trouver la réponse au paradoxe de Fermi. Cependant, elle peut être simplifiée de cette façon : N=RASTRO x fBIOTEC x L où RASTRO est le produit des trois premiers termes, il correspond au taux de planète habitable dans la Galaxie et on estime qu’il vaut ainsi 0,1 ; fBIOTEC est le produit des trois termes suivants, il donne la probabilité d’apparition d’une civilisation technologique sur une planète habitable et on est incapable de la calculer, tout comme L.

       Ainsi on peut en déduire que même si une civilisation a une probabilité de son émergence technologique élevée, elle sera seule si sa durée de vie est courte. C’est donc la durée de vie moyenne d’une civilisation qui déterminera si elle est seule ou non dans la Galaxie.

Img 8283
Img 8282