Les exoplanètes

       Une exoplanète, ou planète extrasolaire, est une planète en orbite autour d'une autre étoile que le Soleil (le préfixe exo signifie hors de en Grec). Depuis quelques années, les télescopes et les satellites nous permettent d'en observer et donc d'étudier ces planètes et leurs caractéristiques. Certaines pourraient abriter la vie comme les trois exoplanètes présentées ci-dessous.

 

  • Kepler 452 b

       Kepler 452 b est une exoplanète 60% plus grande que la terre et qui se situe dans la zone d’habitabilité de son étoile. Elle se situe à 1400 années lumières de la terre. Elle a été  découverte par le satellite de la NASA Kepler chargé de découvrir des exoplanètes. Son existence a été révélée le 23 juillet 2015. Elle représente un pas important dans la recherche d’exoplanètes car elle est la première planète tellurique située dans la zone d’habitabilité d’une étoile de type solaire autre que le soleil lui-même.

       Si l’on pouvait voyager dans les sondes les plus rapides créées par l’homme, nous mettrions environ 25 millions d’années pour nous y rendre.

 

  • Gliese  581 c

       Gliese 581c est la première exoplanète découverte dans la zone d’habitabilité de son étoile (Gliese 581), le 4 avril 2007.

       Cette planète est beaucoup plus proche de son étoile que la terre du soleil (11 millions de kilomètres contre 150 millions pour la terre) mais son étoile est plus petite et plus froide. Elle se situe donc dans sa zone d’habitabilité.

       Elle se rapproche de la terre par les conditions à sa surface et sa taille et a été découverte par le spectrographe HARPS de l’observatoire de la Silla, au Chili.

       Un message radio à l’intention d’éventuels habitants de cette planète a été envoyé le 9 octobre 2008. Gliese 581c se trouvant à 20,5 années lumières de la terre, il n’arrivera là bas qu’au printemps 2029. Une éventuelle réponse pourrait nous parvenir à partir de l’automne 2049.

 

  • Proxima b

       Proxima b est une exoplanète orbitant autour de l’étoile naine rouge Proxima Centauri. C’est à ce jour l’exoplanète découverte la plus proche de la terre. Elle se trouve dans le système alpha du centaure. Sa masse est environ 30% plus importante que celle de la terre et sa taille est comprise entre 0.8 et 1.4 fois celle de la Terre.

       Elle se situe dans la zone d’habitabilité de son étoile. Néanmoins, une inquiétude subsiste : l’étoile serait verrouillée gravitationnellement, c'est-à-dire qu’elle présente toujours la même face à son étoile. Cela voudrait dire qu’une face serait très exposée à la lumière et très chaude et que l’autre serait très sombre et froide. Cependant, les zones situées entre ces deux extrêmes  pourraient accueillir des conditions favorables à la présence d’eau liquide et donc peut être de vie telle que nous l’entendons.

       Proxima b est une des exoplanètes visées par le projet Breakthrough Starshot.

 

  • La zone d'habitabilité

       La zone d'habitabilité, définie autour d’une étoile, est un espace théorique où la vie telle que nous la connaissons pourrait se développer sur une planète. Une planète située dans cette zone aurait des chances de posséder de l’eau liquide à sa surface. Elle pourrait également accueillir d’autres conditions favorables à la vie telle que la température.

       La distance de cette zone par rapport à l’étoile dépend de diverses caractéristiques de l’étoile, comme sa luminosité, son type…

       Si la planète est trop proche de l’étoile, alors l’eau s’évaporera. A l’inverse, si la planète est trop éloignée, on ne trouvera de l’eau qu’à l’état solide.

       Ci-dessous la zone d’habitabilité dans le système solaire par rapport au soleil :

Zone habitable
×